Quel mode d’enquête ?

Nous l’avons vu, un institut propose à son client/prospect une méthodologie à partir de contrainte théoriques (échantillons probabilistes et empiriques : principes du sondage, méthodes probabilistes, méthodes empiriques / les panels, / la représentativité et les redressements) et de contraintes pratiques (cliquez sur l’image pour l’agrandir):

choix de la méthode de sondage

Nous avons déjà présenté les différentes méthodes probabilistes et empiriques de sondage qu’il existe.

Notons cependant qu’il existe différents modes d’enquête qui peuvent s’appliquer pour chaque des méthodes de sondage :

  • L’enquête par téléphone.
  • L’enquête postale.
  • L’enquête par Internet.
  • L’enquête en face à face.

Voici les principaux avantages et inconvénients de ces méthodes :

L’enquête par téléphone L’enquête postale L’enquête par Internet L’enquête en face à face
Durée d’administration Ne doit pas excéder 30 min. Privilégier des questionnaire de 5 à 6 pages Ne doit pas excéder 10 à 15 min. Peut durer plus d’une heure si rdv. Sinon ne doit pas excéder 10 à 15 min.
Souplesse d’administration Difficulté pour montrer des images mais interactions possibles entre enquêteur / enquêté Aucune interaction possible Possibilité de montrer des images, quelques interactions via les filtres Souplesse totale : possibilité de tester des objets, des packaging, etc.
Rapidité de la réalisation de l’enquête Rapide (si les fichiers sont bons > un bon fichier contient 3 ou 4 fois le nombre d’interviews à faire) Lent voire très lent Rapide (si suffisament de contacts).
Possibilité d’avoir un traitement automatisé des réponses
Variable (dépend de la cible)
Contrôle de l’échantillon Maîtrise totale Aucune maîtrise (qui répond ?) Maîtrise totale mais difficile d’avoir un échantillon représentatif de la population française (personnes agées peu équipées par exemple) Maîtrise totale
Couverture géographique Grande voire illimitée Grande voire illimitée Illimitée Limitée (coûts d’enquête)
Taux de non réponse Le taux de non réponse varie souvent entre 20 et 40%.
Problème des listes rouges
Taux de non réponse souvent très élevé Le taux de non réponse varie mais semble relativement élevé (si vous avez des infos, je suis preneur) Très variable
Coûts Coûts dépendent de la distance des appels Coûts postaux Coûts peu élevés Coûts plus élevés (frais de déplacement, etc.)
Avantages notables – Possibilité de fixer des Rdv
– Bonne implication des répondants
– Grande possibilité de contrôle du terrain
– Grande liberté de réponse pour l’interviewé
– Possibilité de faire une opération de communication en même temps que l’enquête
– Grande liberté de réponse pour l’interviewé
– Gestion des quotas automatisée
– Coûts
– Enquête in situ
– Dialogue, possibilité de poser des questions plus « privées »
– Opération de communication interne auprès du personnel qui voit le déroulement de l’enquête
Inconvénients notables – Nécessite de bons fichiers
– Durée du questionnaire réduite
– Nécessite un gros travail sur le questionnaire, qui doit être limpide
– Délais alongés
– Réponses parfois illisibles, questionnaires inexploitables
– Taux de non réponse
– Seuls les internautes peuvent répondre
– Taux de non réponse
– Biais d’enquête
– Organisation complexe
– Coûts

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le monde des études : Récapitulatif sur les étapes d’une étude quantitative | Le blog sur les études de marché, le marketing, la communication et les représentations visuelles
  2. Le monde des études : Récapitulatif sur les étapes d’une étude quantitative

Laisser un commentaire