Les panels

Nous avons vu selon quelles méthodes un échantillon pouvait être constitué (méthodes probabilistes et méthodes empiriques, souvenez-vous).

Il nous reste cependant à voir les panels.

Les panels sont des échantillons « permanents » de ménages ou d’individus (ou de magasins, ou autres) qui sont interrogés régulièrement. Les panels permettent donc de suivre l’évolution des comportements / opinions dans le temps.

Il existe de très nombreux panels. Plutôt que de les citer tous (non seulement ça serait long mais surtout inutile : de nouveaux apparaissent régulièrement), contentons-nous de citer les principaux types de panels qu’il existe :

  • Les panels de consommateurs : échantillons permanents de ménages, représentatifs de la population des ménages français. Les panélistes remplissent des questionnaires ou sont équipés d’un lecteur code-barres (solution la plus fréquente) qui renseignent sur la consommation des ménages.
  • Les panels de distributeurs : il s’agit cette fois de panels de points de vente de détail qui, en utilisant (le plus souvent) des lecteurs code-barres (parfois directement ceux des caisses), renseignent sur les ventes.
    Avec les panels de ditributeurs et de consommateurs, il est aisé de déterminer les fameuses parts de marché.
  • Les panels mixtes : ils ont pour but de « mélanger » les panels consommateurs et distributeurs. Très efficaces pour mesurer les effets d’actions promotionnelles (PLV, promotions sur prix de vente, etc.).
  • Les panels professionnels
    • Les panels gérés par une entreprise : certaines grandes entreprises gèrent elles-mêmes un panel de leurs clients. Une pratique qui se répend de plus en plus.
    • Les panels gérés pour une profession : certaines professions disposent d’un panel propre à leur métier (panels de l’industrie pharmaceutique).
  • Les acces panels : légérement différents des autres, il s’agit en fait de très grand panel d’individus qui ont donné leur accord de principe pour répondre à une enquête s’ils sont appelés. Très pratiques pour recruter des échantillons de consommateurs d’un type particulier de produit pour une étude.
Avantages des panels Inconvénients des panels
Les panels ont l’avantage d’être très riche en informations. En effet, quand un individu est recrutés dans un panel, il donne de nombreuses informations personnelles qui pourront, plus tard, être croisées avec les données de l’étude.

L’autre avantage des panels est la possibilité de faire des mesures d’évolutions très précises.

Les panels ont en revanche pour problèmes d’être relativement complexes et couteux à constituer. Il faut en effet trouver des individus prêts à participer.

En plus de cela, les panélistes, souvent amenés à se prononcer sont soumis à un « effet panel ». En clair, les panélistes sont de plus en plus conditionner à répondre à des enquêtes… et sont mêmes de plus en plus enclins à conditionner leurs achats pour les rationnaliser.

A noter que pour limiter « l’effet panel » et éviter de fausser les résultats des études réalisées, les panels sont renouvelés à hauteur de 20% environ tous les ans.

Pas de commentaire sur “Les panels”

  1. […] moins centrales (le panel étant par définition un échantillon déjà constitué). En savoir plus ici […]

  2. […] moins centrales (le panel étant par définition un échantillon déjà constitué). En savoir plus ici […]

  3. […] probabilistes et empiriques : principes du sondage, méthodes probabilistes, méthodes empiriques / les panels, / la représentativité et les redressements) et de contraintes pratiques (cliquez sur […]

Soumettre

Top