Le questionnaire : la check-list du rédacteur

Nous avons déjà passé en revue de nombreuses étapes dans la construction du questionnaire.
Pour rappel, nous avons vu :

Aujourd’hui je vous livre un outil tiré de l’excellent livre « Études de marché » de Giannelloni & Vernette pour vérifier que vous avez bien inclus les questions souhaitées et utiles dans votre questionnaire : la check-list du rédacteur.

Giannelloni et Vernette ont ainsi défini 4 questions à se poser sur chacune de nos questions du questionnaires. Les voici rapidement résumées (je vous incite à acheter le livre pour plus de détails, il est très bien fait) :

  • La question que je viens d’écrire est-elle nécessaire ? La question doit fournir une information utile pour répondre à la problématique de l’étude. On doit, à l’inverse, pouvoir se demander si on peut répondre à la problématique en enlevant la question… Si la réponse est oui, on devrait l’enlever. Malheureusement, dans la pratique, les clients ont tendance à rajouter des questions peu voire pas utiles pour la problématique sans que l’on puisse s’y opposer…

  • Pour l’information recherchée, une seule question suffit-elle ? Souvent, une seule question ne suffit pas à répondre totalement à un besoin d’information soulevé par la problématique. Il faut alors mieux diviser le sujet en plusieurs sous-questions, chacun répondant à un élément différent (tous les éléments étant complémentaires pour satisfaire notre recherche d’info). Dans la pratique, multiplier les questions sur une dimension d’information permet, en plus, de nuancer les résultats et d’identifier les réussites et les optimisations éventuelles.

  • La personne interrogée pourra-t-elle fournir l’information ? Trois raisons peuvent expliquer que le répondants ne puisse répondre à nos questions :
    • Incompréhension de la question.
    • Ignorance de la réponse.
    • Oubli de la réponse.

    Ici, je vous renvoie également aux biais dans les questions pour plus de détails.

  • La personne interrogée voudra-t-elle fournir l’information ? Encore une fois, trois raisons peuvent expliquer que le répondants ne veuille répondre à nos questions :
    • Sujets socialement sensibles.
    • Sujets trop privés.
    • Questions demandant un trop gros effort de recherche.

    Ici aussi, pensez aux biais dans les questions !

Avec cet outil très opérationnel, Giannelloni & Vernette nous aide à écrire un questionnaire plus direct et plus utile. Je vous conseille donc d’utiliser la check-list du rédacteur dès que possible !

1 commentaire sur "Le questionnaire : la check-list du rédacteur"

  1. toutes mes félicitations! vous êtes formidables. vous avez fait un bon travail. je suis doctorant en Géographie, il était facile pour moi de trouver un sujet mais pas facile de de formuler un questionnaire d’enquête de terrain. j’ai décidé d’interroger Google à ce sujet. il m’a orienté sur votre site j’ai eu le gain de cause. je dirai des responsables a question. même si les plus bonnes se trouveraient encore entre vos mains. comment faire pour avoir le livre pour une meilleure exploitations surtout en science sociale et particulièrement en Géographie?

Laisser un commentaire