La dynamique du questionnaire

Dans la construction du questionnaire, la dynamique de celui-ci est un point relativement logique et rapide à aborder mais néanmoins très important.

Un questionnaire doit en effet permettre de répondre aux besoins en information que nous avons… mais il doit le faire de façon intelligente. Et une règle s’impose ici : construire son questionnaire. Celui-ci doit en effet suivre un déroulement logique, écrit (ou en tout cas prévu) à l’avance par l’institut.

Ainsi, et dans la plupart des cas, le questionnaire est construit en entonnoir : on pose les questions les plus larges et les moins implicantes en premier. Cela permet de mettre à l’aise l’interrogé (qui prend le temps de s’acclimater avec le sujet pendant ces questions) et de recentrer peu à peu « l’interview » sur les questions plus précises ou sur les questions plus difficiles voire sur la vie privée.

Dans la même logique de progression, si votre questionnaire comporte plusieurs thèmes ne s’enchaînant pas forcément logiquement, il est préférable d’écrire noir sur blanc des phrases de transition entre les thèmes (« nous allons maintenant parler de… »). Cela facilitera la tâche au terrain et permettra de ne pas désarçonner l’interviewé avec une question inattendue (et donc potentiellement mal comprise).

De plus, la plupart des questionnaires comporte des questions filtres. Celles-ci viennent séparer l’échantillon de répondants : certains répondront à des questions que les autres sauteront. Il faut alors anticiper la place de ces filtres, et vérifier la logique d’enchainement du questionnaires pour les individus filtrés et les non filtrés. Personnellement, j’ai tendance à recommander de ne pas trop utiliser les questions filtres (même si elles sont très pratiques) : utilisées à outrance, elles viennent fortement compliquer le questionnaire.

Enfin, les questions de profil doivent également faire l’objet d’une petite réflexion au moment de la construction du questionnaire. Souvent placées à la fin du questionnaire, elles doivent absolument contenir toutes les infos nécessaires pour un éventuel futur ciblage. A noter qu’elles sont, bien sur, parfois placées en début de questionnaire, notamment lors d’échantillon par quotas, afin de vérifier dès le début les quotas et de ne poursuivre l’interview que si nécessaire.

Concernant les questions de profil, pour ceux qui l’ignorent, les questionnaires sont anonymes, cette règle faisant partie du code de déontologie des instituts d’étude (règle rappelée dans la charte des pratiques éthiques dans les études sur Internet).

Pas de commentaire sur “La dynamique du questionnaire”

  1. […] le processus d’élaboration du questionnaire, nous avons déjà vu la dynamique de celui-ci. Abordons maintenant le sujet des types de […]

  2. […] une dynamique réfléchie, pour inciter le répondant à y répondre le mieux possible. Voir ici […]

  3. […] une dynamique réfléchie, pour inciter le répondant à y répondre le mieux possible. Voir ici […]

Soumettre

Top