Choisir les couleurs de vos rapports pour leurs significations

Je vous ai parlé de sites spécialisés qui peuvent vous aider à faire un choix harmonieux dans vos couleurs. Dans la logique de choisir vos couleurs efficacement, ne sous-estimez pas l’importance de la signification plus ou moins admise des couleurs utilisées.

Ici, je me contenterai d’être assez synthétique et de vous renvoyer vers d’autres sources pour plus de détails. Souvenez-vous en gros que :

  • Rouge : Couleur chaleureuse, passionnelle, celle du sang et de l’amour.
    Signification positive : amour, passion, chaleur, sexualité, ardeur, triomphe.
    Signification négative : colère, interdiction, danger (via).
  • Bleu : Couleur du calme, de la vérité.
    Signification positive : rêve, sagesse, sérénité, vérité, loyauté, fraîcheur.
    Signification négative : mélancolie (via)
  • Jaune : Couleur du soleil, de la puissance mais aussi de la traîtrise, de la lâcheté.
    Signification positive : fête, joie, chaleur, ego, puissance, connaissance, amitié.
    Signification négative : traîtrise, mensonge, tromperie (via)
  • Vert : couleur de la nature, tonifiante mais aussi malchance.
    Signification positive : espérance, chance, stabilité, concentration
    Signification négative : échec, infortune (via)
  • etc…

Vous l’avez compris, je ne poursuivrai pas sur ce mode d’interprétation des couleurs, que vous pouvez trouvez assez facilement sur le web (http://www.code-couleur.com/index.html, http://www.dynalum.com/dico/symbolisme-couleurs.htm, etc.). Je vous incite néanmoins à avoir conscience des interprétations possibles des couleurs lors de la construction de vos graphiques.

LE livre à lire pour aller plus loin sur le sujet de la signification des couleurs est « Le petit livre des couleurs » de Michel Pastoureau et Dominique Simonnet.

Petit ouvrage de moins de 5 euros, facile et rapide à lire (deux trajets de métro à tout casser), il se construit sur la base d’une discussion passionnante sur l’histoire des couleurs, leurs interprétations psychologiques et sociétales à travers le temps,… passionnant !

Au-delà des significations plus ou moins conscientes associées aux couleurs, il vous faut connaître les significations plus « terre à terre » de celles-ci, celles couramment utilisées dans la vie et qui viennent également fortement influencer le choix des couleurs lors de la construction de vos rapports.
Ainsi, le bleu ou le vert sont des couleurs largement utilisées pour indiquer des autorisations, des choses positives, sans danger.
Le jaune et le orange viendront indiquer un danger, un événement négatif potentiellement dangereux. De même pour le rouge, auquel on ajoutera la notion d’interdiction ou d’urgence.

L’utilisation des couleurs dans des signification précise a même été fixé par le département du travail américain (et largement reproduit en Europe) : Voir ici.

Ainsi, je vous déconseille fortement d’utiliser du rouge, du orange ou du jaune pour les modalités positives de vos graphiques (« tout à fait d’accord », « oui », …). Ce conseil peut paraître évident, mais je vois souvent, même dans la presse, des graphiques qui ne respectent pas cette règle élémentaire (d’après moi) !

2 Commentaires sur “Choisir les couleurs de vos rapports pour leurs significations”

  1. […] aux notes concernant le choix de vos couleurs de vos rapports (choix via des sites pro, ou en fonction de leurs significations), je termine avec 3 conseils et astuces sur les couleurs de vos rapports […]

  2. Andréa dit :

    Tout d’abord, merci pour vos billets, très intéressants !

    Malheureusement, dans le monde des études, certains n’ont pas conscience que la forme peut être aussi importante que le fond : si les données et les analyses ne sont pas correctement mises à valeur, elles ne donnent pas envie au lecteur de s’y intéresser voire pire, peuvent être mal interprétées. Le choix des couleurs est en effet très important, mais j’émettrai une certaine nuance à votre billet : dans le cadre d’une restitution pour un client en particulier, je pense qu’il est important et judicieux d’adopter son code couleur. Par exemple, je travaille en tant que consultante études chez Orange. Lorsque j’ai commencé chez Orange, j’ai adapté mes restitutions à la couleur du groupe : au lieu du traditionnel vert pour les modalités positives que mes collègues utilisaient, j’ai mis du orange (avec, pour les modalités négatives, du gris). L’effet fut immédiat : la restitution fut très appréciée par le client, et une nouvelle charte fut adoptée.

    Donc attention à la signification des couleurs, mais personnalisons aux couleurs du client !

  3. Grégoire Hervé-Bazin dit :

    Vous avez tout à fait raison Andréa.
    La première chose dont il faut s’assurer quand on choisit les couleurs d’un rapport, c’est l’accord du client et son enthousiasme !
    Merci de partager votre expérience avec nous.

Soumettre

Top